BOKERTOFF Frann

0c7a93c6-9f5f-458b-a07d-3bc34af7e5a0
Image-empty-state_edited.png

Frann BOKERTOFF est passionnée d’art et de littérature et pratique un art martial chinois . Polyglotte, membre de la Société des Gens de Lettres, elle est régulièrement invitée comme romancière et nouvelliste par les salons du livre de PARIS , VIENNE, MONS Luxembourg et MONACO. En 2016, le jury des Gourmets de Lettres lui décerne le prix des nouvelles.

Que peut-il y avoir de commun entre un vigneron, un professeur émérite, une jeune féministe, un chanteur occitan, une femme au foyer, un zadiste, un gendarme, un travailleur immigré, un « nez » et deux ex-soixante-huitardes ? Une chanson de Johnny et une réflexion sur la grammaire de Vaugelas ? À quel moment et de quelle façon leurs vies se croisent-elles ? Au fur et à mesure de la lecture, les histoires s’imbriquent les unes dans les autres telles les pièces d’un puzzle que le lecteur reconstitue. Dans le premier tome de cette saga, une trentaine de personnages de pro-fessions, langues, opinions et orientations sexuelles différentes se rencontrent, se perdent de vue, se quittent sans savoir qu’ils ont tous un point commun. Au fil d’une fresque romanesque qui se déroule sur trois générations de Paris à la Provence en passant par Londres et Katmandou, du Qué-bec au Kurdistan, de mai 68 à mai 2018, sur des airs de Leonard Cohen, Jimmy Hendrix, Johnny Hallyday, Indochine ou Jacques Higelin, sans oublier les comptines pour enfants ni les chants occitans, l’auteure à l’écriture concise, vive et imaginative nous entraîne dans un ballet fascinant et intrigant, rapide et turbulent comme un vol de libellules. En refermant ce livre, on n’a qu’une hâte : lire la suite !
shopping-cart-371979_640.png

Ainsi volent les libéllule I

Que peut-il y avoir de commun entre un vigneron, un professeur émérite, une jeune féministe, un chanteur occitan, une femme au foyer, un zadiste, un gendarme, un travailleur immigré, un « nez » et deux ex-soixante-huitardes ? Une chanson de Johnny et une réflexion sur la grammaire de Vaugelas ? À quel moment et de quelle façon leurs vies se croisent-elles ? Au fur et à mesure de la lecture, les histoires s’imbriquent les unes dans les autres telles les pièces d’un puzzle que le lecteur reconstitue. Dans le premier tome de cette saga, une trentaine de personnages de pro-fessions, langues, opinions et orientations sexuelles différentes se rencontrent, se perdent de vue, se quittent sans savoir qu’ils ont tous un point commun. Au fil d’une fresque romanesque qui se déroule sur trois générations de Paris à la Provence en passant par Londres et Katmandou, du Qué-bec au Kurdistan, de mai 68 à mai 2018, sur des airs de Leonard Cohen, Jimmy Hendrix, Johnny Hallyday, Indochine ou Jacques Higelin, sans oublier les comptines pour enfants ni les chants occitans, l’auteure à l’écriture concise, vive et imaginative nous entraîne dans un ballet fascinant et intrigant, rapide et turbulent comme un vol de libellules. En refermant ce livre, on n’a qu’une hâte : lire la suite !

Echanges de mails, journal intime, confidences, aperçus photographiques, secrets entrevus et entrevues secrètes, critiques de l'accueil en établissements prétendus hospitaliers, réflexions sur la maladie d'Alzheimer, amours fictifs ou impossibles, relatant des évènements tantôt tragiques, tantôt triviaux, souvent les deux à la fois, le narrateur est un témoin omniscient qui nous entraîne dans un tourbillon de folie tantôt douce, tantôt sévère, car la vie de Suzanne ne ressemble pas à un long fleuve tranquille, mais comme le chante Leonard Cohen, She's half-crazy but that's why you want to be there (elle est à demi-folle mais c'est pour ça que tu veux être là). S'adressant directement au lecteur, l'auteure nous renvoie à notre propre vécu et nos émotions intimes dans un style original qui mêle humour et dérision, réalité et fiction, dialogues et réflexion.
shopping-cart-371979_640.png

Entre les mailles de la folie

Echanges de mails, journal intime, confidences, aperçus photographiques, secrets entrevus et entrevues secrètes, critiques de l'accueil en établissements prétendus hospitaliers, réflexions sur la maladie d'Alzheimer, amours fictifs ou impossibles, relatant des évènements tantôt tragiques, tantôt triviaux, souvent les deux à la fois, le narrateur est un témoin omniscient qui nous entraîne dans un tourbillon de folie tantôt douce, tantôt sévère, car la vie de Suzanne ne ressemble pas à un long fleuve tranquille, mais comme le chante Leonard Cohen, She's half-crazy but that's why you want to be there (elle est à demi-folle mais c'est pour ça que tu veux être là). S'adressant directement au lecteur, l'auteure nous renvoie à notre propre vécu et nos émotions intimes dans un style original qui mêle humour et dérision, réalité et fiction, dialogues et réflexion.

Existe-t-il des univers parallèles et peut-on envoyer des messages de l’au-delà ? La mystérieuse réapparition de Daphné, perdue de vue depuis les événements de mai 68, et les destins entremêlés d’une trentaine de personnes qui ont toutes croisé la route de Sacha, incitent cette dernière à s’interroger sur les véritables raisons de son retour dans le village du Sud où elle passait ses vacances en compagnie de son frère, chercheur en physique quantique. Était-il sur le point de faire une révélation qui aurait pu changer la face du monde lorsque le Boeing à bord duquel il se trouvait disparut de tous les écrans radar ? Est-ce lui qui a guidé les pas des deux amies jusqu’à la mystérieuse pierre de La Martelle ? Et d’où vient ce chat qui ressemble à celui d’Alice au pays des merveilles ? Jusqu’où la curiosité de Sacha la mènera-t-elle ? Que restera-t-il de ses amours après sa découverte ?
shopping-cart-371979_640.png

Ainsi volent les libéllules II

Existe-t-il des univers parallèles et peut-on envoyer des messages de l’au-delà ? La mystérieuse réapparition de Daphné, perdue de vue depuis les événements de mai 68, et les destins entremêlés d’une trentaine de personnes qui ont toutes croisé la route de Sacha, incitent cette dernière à s’interroger sur les véritables raisons de son retour dans le village du Sud où elle passait ses vacances en compagnie de son frère, chercheur en physique quantique. Était-il sur le point de faire une révélation qui aurait pu changer la face du monde lorsque le Boeing à bord duquel il se trouvait disparut de tous les écrans radar ? Est-ce lui qui a guidé les pas des deux amies jusqu’à la mystérieuse pierre de La Martelle ? Et d’où vient ce chat qui ressemble à celui d’Alice au pays des merveilles ? Jusqu’où la curiosité de Sacha la mènera-t-elle ? Que restera-t-il de ses amours après sa découverte ?